lundi 7 mars 2011

Les belges paieront-ils leurs impôts en FPP ?

Depuis janvier, ça discute sec dans le microcosme des joueurs de poker du Plat Pays.

C'est que, ma bonne dame, désormais il y a une loi qui devrait permettre de mettre de l'ordre dans ce fatras numérique qu'est le poker en ligne.

Le législateur a bonne conscience ! Il veut protéger le joueur de ses compulsions, comme il l'avait fait récemment en envoyant tous les amateurs de poker jouer ... dans les casinos ! C'est vrai que là au moins, l'environnement est sain, sans autres tentations que quelques machines à sous ou l'une ou l'autre table de roulette. Rien de tel que de mettre le soi-disant sport cérébral qu'est le poker dans un environnement de pur gambling pour réaffirmer haut et fort qu'après tout, notre passion n'est rien d'autre qu'un "biesse" jeu de hasard !

Là, on passe un cap supplémentaire puisqu'il s'agit de mettre au pas les énooorrrmes opérateurs en ligne cachés sur des îles aussi paradisiaques que peu regardantes en termes de fiscalité ou de législation contraignante. Terminé, fini, basta ! Désormais, y aura des licences mon bon Monsieur, et les serveurs devront être en Belgique nom de dieu ! Et faudra 21 ans pour jouer et faudra pas perdre trop de dollars de l'heure et faudra pas non plus faire jouer le gamin à votre place dans le daily dollar sinon crac dedans ! La loi est dure mais c'est désormais la Loi et elle ne réprime pas que les opérateurs mais aussi ces brigands de joueurs qui continueraient à mettre en péril la Sureté Nationale en jouant sur les rooms interdites ...

Sauf que .....

Pour obtenir la fameuse licence, faut aussi disposer d'une licence pour un casino en dur. Un vrai, pas un virtuel hein ! Et là ça se corse puisque chez nous, à ma connaissance, y a Circus qui détient des licences pour Namur et Spa, Partouche qui détient des licences pour Knokke, Chaudfontaine, Ostende et Dinant, le casino de Bruxelles qui appartient à je ne sais qui et aussi deux petits casinos à Middelkerke et Blankenberge (mais ces deux-là comptent-ils vraiment ?).

Voilà qui réduit quelque peu l'"ouverture au marché" prônée par l'Europe. Pas de doute, la loi, d'application depuis janvier risque bel et bien d'entrer en conflit avec la volonté européenne de libre concurrence.

Certes Poker Stars a déjà fait son marché en se mariant avec Circus, certes Partouche a déjà vendu une de ses licences à son propre groupe (Partouche si si !), mais quid des autres opérateurs petits ou grands tels Full Tilt, Titan, Poker770, Bwin, Unibet et les autres qui voudraient sans doute eux aussi trouver un point d'ancrage en Belgique et qui vont s'apercevoir qu'avant même que les arrêtés royaux soient promulgués, il n'y aura plus de licence disponible sur le territoire belge ?

Car les arrêtés royaux ne sont toujours pas publiés ! Alors même que Pokerstars.be et Partouche.be sont déjà une réalité, aucune application de la Loi ne peut être envisagée !
Certes la Commission des Jeux de Hasard a déjà envoyé un courrier aux principaux opérateurs en leur demandant de "ne plus être accessibles" aux belges mais personne ne bougera tant que les arrêtés d'application ne seront pas promulgués ! Et ce n'est pas pour tout de suite !

En effet, l'Europe et le Conseil d'Etat doivent donner un avis sur les textes proposés et même si celui-ci ne sera pas contraignant, nul doute qu'il pèsera lourd dans le débat !

Du côté des pionniers que sont partouche et Stars, on propose déjà aux belges de 21 ans et plus de jouer sur les nouvelles plate-formes. C'est un test hein, aucun des deux opérateurs n'a encore sa licence officielle !

Alors, côté partouche, jusque là, rien que des jeux entre belges ..... c'est aussi animé qu'un enterrement mormon !
Côté Stars, ça démarre plutôt bien : pas d'augmentation du rake (la taxe belge est semble-t-il assumée par l'opérateur), du cash game entre belges et des sng et mtt où tous les belges peuvent affronter les joueurs du monde entier, comme avant. Point négatif, il semblerait que les Frequent Poker Points et les récompenses stellaires subissent un rabotage dû à la loi ... pour les gros joueurs, ça risque de faire un joli manque à gagner quand même si ça se confirme !

Côté serveurs, il y aurait effectivement des serveurs partouche et PS en Belgique. Pour autant, m'étonnerait que la Commission des Jeux de chez nous puisse jeter un oeil à l'algorithme de jeu mis en place (sauraient-ils d'ailleurs le décrypter ?), tout au plus auront-ils accès aux bases de données et aux historiques des belges. Question protection du consommateur, c'est léger !

Voilà, les joueurs sont dans l'ensemble contents (c'est vrai que vu ce qui se passe en France ou en Italie, on n'est pas à plaindre) et Poker Stars va sans doute nous gratifier de beaux événements dans nos casinos locaux, ce qui est un plus pour le poker belge.

N'empêche, je reste sur ma faim et continue à hurler mon envie de voir une vraie législation européenne courageuse et novatrice, venir balayer ces lois nationales d'un autre âge et mettre enfin de l'ordre dans ce poker online qui n'en finit pas de cacher ses méthodes et ses bénéfices dans des lieux où nous, joueurs, n'avons pas le droit de leur demander des comptes !

6 commentaires:

  1. C'est bien de faire un point de la situation. Tout ce qu'on souhaite, c'est de rester sans gouvernement afin de retarder cette loi le plus possible, héhé !!
    Mais bon, chacun son avis, mais je trouve ça plus négatif de n'avoir que 2 rooms, alors que les italiens et français en ont bien plus, et s'en tirent donc beaucoup mieux selon moi.
    Mais bon, on verra bien comment ça se passe...

    RépondreSupprimer
  2. Excellente analyse, belles déductions, en résumé, si ça passe, ca va être la merde ...

    RépondreSupprimer
  3. ça peut pas être pire que l'ARJEL en France...
    Mais, début de bad news... :-(

    RépondreSupprimer
  4. Salut,

    Ce qu'il faut voir, c'est qu'on nous supprime tout type de bonus, en ce compris les récompenses stellaires et les bonus en cash à acheter avec nos points. Pour les joueurs pros, c'est une énorme différence mensuelle.

    Alors de là à savoir s'il faut être content de la loi, pour les joueurs de tournoi, rien ne change et ils ne gagnent pas énormément de points pokerstars. Pour les joueurs de sng, ca devient déjà plus ennuyeux, surtout pour les joueurs professionnels dont une bonne partie du revenu vient des points pokerstars. Enfin pour le cash game, c'est là que la situation est la pire puisque les joueurs de cash gagnent pas mal de ces points, mais aussi parce qu'il n'y a quasiment aucune table de cash qui tourne. J'ai pas encore vu une table supérieure à la nl50, alors pour le joueur de nl100, 200 ou plus, ca deviendrait compliqué d'arriver à gagner autant aux microlimites.

    RépondreSupprimer
  5. Effectivement, le problème de l'éventuelle suppression des bonus et récompenses est préoccupant, d'où le titre de mon article

    Merci pour vos commentaires

    RépondreSupprimer
  6. Ca n'a rien à voir, mais tes poissons, ils m'énervent, ils n'arrêtent pas de manger ce que je donne

    =>> ok, je sors

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget