lundi 17 octobre 2011

Bonjour, je m'appelle Colin et ... je suis un poisson !

La nuit envahit peu à peu les rues de la ville. Quelques réverbères diffusent une lueur blafarde qui fait briller les trottoirs humides et gras.
Une petite pluie fine et froide finit de transpercer mon vieux sweat à la gloire du site russe Poker Tsars. Je me surprends  à regretter d'avoir échangé ma doudoune contre deux PaySafe cards.
De toutes façons, j'ai décidé de reprendre ma vie en main dès ce soir et le logo "Fishamax" de mon ancien manteau aurait fait tache là où je me rends ...

Je bifurque dans une ruelle latérale, évitant de justesse une "commission canine" de belle taille, et me dirige vers un vieux bâtiment dont les trois étages dominent les maisons avoisinantes.

Un peu stressé, je me glisse à l'intérieur du vestibule mal éclairé et à la propreté douteuse pour être aussitôt admonesté par un réceptionniste au moins aussi vieux et rébarbatif que l'immeuble lui-même :

-- Il va où le Monsieur ??
-- Excusez-moi, je m'appelle C...
-- OOOOh stop ! Pas de nom ici ... vous êtes venu pour la réunion ?



Sans attendre ma réponse, il me montre d'un geste péremptoire une issue qui donne vers un couloir.

-- C'est par là, c'est tout au fond !

J'hésite encore un instant. Je pourrais rentrer chez moi et allumer mon ordinateur pour une petite session de cash game ...

Mais non, si j'ai décidé de venir ici, c'est pour en finir avec mes démons, je m'avance lentement dans le couloir et me dirige vers la pièce du fond d'où me parvient un brouhaha assourdi par la lourde porte qui me fait désormais face ... Je retiens ma respiration et j'entre !

Une quinzaine de personnes sont assises en demi-cercle. Beaucoup semblent mal à l'aise, nerveux. Un barbu à chapeau boule me fait signe de m'asseoir discrètement alors que celui qui semble être l'animateur reprend une conversation  commencée avant mon arrivée.

-- Et tu as perdu combien ?
-- Euh ... 15 000$ mais en fait, ça a pris du temps parce qu'au début, j'ai pas mal touché. En fait j'ai dû détruire les bankrolls de trois ou quatre joueurs sérieux avant que ça tourne mal.
-- Tu n'as pas changé de vitesse ? Tu n'as pas levé le pied un peu ou changé de table histoire de limiter le risques d'être repéré ?
-- Ben non, je ne pouvais pas, j'avais parié avec un pote que je resterais assis à la même table et que je garderais un VPIP de minimum 90% pendant toute la session ...
-- Et tu as gagné combien avec ce pari ?
-- euh ... en fait il s'engageait à payer 50% de mes pertes ...
-- Donc vous saviez tous les deux que vous alliez perdre ???
-- Ben ouais, on est des fish, pas des idiots ! Mais de toutes façons, j'avais alimenté le compte avec la visa de mon beau-père, donc au final, j'ai gagné 7500$ quand même !

Son voisin baisse la tête, il a les poings serrés et semble franchement furax ... possible que ce soit lui le copain au side bet.

-- Donc finalement tu as  gagné 7500$ ...
-- Euh ... là oui mais juste après, j'ai lancé trois heads up 2500$ contre des pros pour fêter ça ...

Le russe se rassied, manifestement pas à l'aise. Il baisse les manches de son sweat pour essayer de cacher deux tatouages sur ses avant bras où sont inscrits "I never fold" et "Fuck the odds".

-- Merci de ton témoignage, Alevin, nous sommes tous ici à l'APA (l'Association des Poissons Anonymes) pour reconnaître notre statut de fish, ça demande beaucoup de courage de venir nous raconter ta rechute. Beaucoup d'entre nous sont désormais abstinents mais ne nous leurrons pas, nous sommes et restons des fishs et à tout moment nous risquons à nouveau de payer pour notre ventrale ou suckouter les as avec une paire quatrième à la turn !

L'homme qui vient de parler se tourne alors vers moi et m'invite à me présenter.

Je tousse pour me donner une contenance, me lève tout en essayant de contrôler le tremblement convulsif de mes genoux, et je me lance ...

-- Bonjour, je m'appelle Colin ... et je suis un poisson !


5 commentaires:

  1. Pure fiction bien sûr ! Toute ressemblance avec des personnes de la vie réelle existant, ayant existé ou portant un chapeau boule ... serait pure coïncidence !

    RépondreSupprimer
  2. Dans le même style de rôle de composition:

    "Bonjour, je m'appelle Bruce ... et je suis un requin ... à la diète."

    StD

    RépondreSupprimer
  3. Je comprends mieux pourquoi les livetards français crient: "Allez, tout pour l'APA!"
    ________

    Excellent

    RépondreSupprimer
  4. Excellent! j'adore l’atmosphère et l'ambiance décrite.

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget