samedi 1 octobre 2011

L'été indien de ma bankroll

Après un petit frémissement en juin et une embellie en août, ma météo poker a connu un mois de septembre à l'image du temps de mes vacances en bord de mer ...

Temps beau et doux pour la saison !

Un anticyclone situé au large de Partouche.be et de Golden Palace a protégé et fait grandir ma bankroll. Pas de résultat calculable en kilodollars comme les aime mon ami Stefal, mais une profusion de petites performances qui entretiennent la confiance et font grimper les chiffres du "cash flow" autour des 1900$ au soir du 30 septembre.

Le plus beau résultat se situe sur Golden Palace où un deepstack shorthanded à 22$ fréquenté par 143 joueurs s'est transformé en une jolie victoire comme je le relatais dans mon billet : Dans un Palais Doré; ajoutés à ces quelques centaines de dollars, les 171 $ d'un "monday des belges" font une petite bankroll à peine érodée par un parcours insignifiant dans les mini GSOP.


L'autre pays ensoleillé de septembre est sans nul doute Partouche où j'ai fait mon ordinaire du 2€ rebuy de 20h où je multiplie les "cash in". Ajoutez à cela une deuxième place au 10€ shorthanded du 30 septembre (120€), une troisième place dans un des événements BPOS (organisés par Belgium Poker) pour une grosse centaine d'euros de plus et nous y sommes ... presque !

En effet, j'ai partagé, durant mes vacances à la côte belge, mon appartement avec un ami de longue date, lui aussi joueur de poker. Un stacking inspiré de ma part et voilà mon pote qui gagne lui aussi ... et ma bankroll de grandir encore de 275 €.

Bien sûr, ne cherchez pas dans ces comptes de pharmaciens, le souffle épique des aventures de Moneymaker. Je ne suis pas devenu riche, je n'ai pas battu les meilleurs ni même défait un monstrueux field composé de 20.000 poissons visqueux.

Pourtant, je suis heureux et fier de ce mois de septembre. Heureux car je peux enfin relever la tête, reprendre confiance, disposer de (modestes) moyens pour affronter les rigueurs d'un prochain hiver pokérien qui - nous le savons tous - est moins saisonnier mais tout aussi inéluctable que l'hivers climatologique.

Fier parce que j'ai retrouvé une partie de mon jeu et toute l'envie de l'améliorer, encore et encore !

3 commentaires:

  1. Il est beau ce billet et sens bon le sable chaud :-)

    RépondreSupprimer
  2. Vive l'hiver, histoire de faire fructifier au bord du feu

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget