jeudi 13 mai 2010

Les belles histoires de l'oncle Djé - Les Walpok en Irlande (2)

Quand je partage ma chambre d'^hôtel, j'ai toujours la crainte de découvrir chez mon colocataire un talent nocturne caché, et les expériences précédentes ne calment pas mes angoisses.
Pour éviter un procès, j'ai décidé dans les prochaines lignes de changer les noms des protagonistes : toute ressemblance avec un joueur de poker existant ou ayant existé serait purement fortuit .....

D'abord il y eut BoooooBooooo (prononcez bouhhbouh), un jeune et svelte comptable suisse dont l'intensité des ronflements nocturnes impose de choisir des hôtels à la pointe de la technologie tant des points de vue isolation acoustique que  résistance aux séismes naturels. Parvenir à dormir dans la même pièce présente la même probabilité que de s'assoupir dans l'herbe à Francorchamps, dans le raidillon, en plein grand prix.

Il y eut ensuite HotteMaqq (un sosie ardennais du père noël) et Petit Lu (un héritier d'une grande biscuiterie) qui non contents de m'imposer une chambre d'hôtel grande comme une cellule de Jamioulx, m'ont forcé à dormir dans la partie rez-de-chaussée d'un groupe de lits superposés aux montants bien fragiles au regard du volume et de la densité du Petit Lu qui squattait la partie haute !
Très peu portés sur le poker, mes deux compagnons de chambrée ouvrent l'oeil en prononçant des phrases sibyllines du genre "putain de paire valets !" ou bien encore "saloperie de suckout !". Je ne parlerai pas de leurs productions méthanières parce que honnêtement, au bruit comme à l'odeur, je les "outplay" largement !


Tout ça pour vous dire que Pbatbass est un compagnon de chambre idéal  : il ne ronfle pas, ne ramène pas douze big mac et 5 coca dans la chambre au p'tit dej, va poser sa mine matinale dans les toilettes communes de l'hôtel, bavarde de bien d'autres choses que de poker ..... ah si ... il parle en dormant. Ou du moins, il "négocie" dans son sommeil si j'en crois le ton et le rythme de ses onomatopées. Quant à savoir quels secrets se cachent sous ces babillages nocturnes, impossible de vous en dire plus, la langue pratiquée lors de ses diatribes somnambules m'étant totalement étrangère.


Au matin de ce deuxième jour, notre joyeuse bande s'enrichit de quelques vedettes du forum : Hanswawa, venu faire une incursion dans le "poker en dur" et Mohand dont le sourire en dit long sur sa satisfaction de vivre enfin sa première expérience irlandaise.
Un petit déjeuner frugal (non ça c'était pour passer le mot "frugal" parce que les p'tits dej irlandais sont gargantuesques !) plus tard et c'est reparti pour une belote, histoire d'oublier que les Irlandais aiment boire, mais jamais avant midi !

Vu la structure du Main Event qui commence ce soir, nombre d'entre nous craignent le vilain coup de fatigue avant la fin des 10 niveaux et du coup, les joueurs s'économisent en vue du marathon.
Un dernier freezout saloon à 80€ démarre deux heures avant le tournoi et je décide d'y aller tenter ma chance avec Billy. Je tiendrai 38 minutes avant que mon attaque depuis la petite blinde ne rencontre un adversaire qui estime que K5 c'est assez pour me renvoyer à mes études. Billy s'en sort bien mieux !

Tellement mieux que alors que le Main Event a déjà commencé, il fait partie des 11 survivants.

Survient alors un double événement. Le floor propose aux 11 joueurs d'ajouter une centaine d'euros afin que les onze puissent prendre leur ticket : approbation globale SAUF une jeune masseuse moche (ben oui y en à !) qui refuse sous prétexte qu'elle compte revendre son ticket et que donc, rajouter du blé ne fera pas farine à son moulin. Le jeu reprend et elle envoie immédiatement son tapis d'un geste désinvolte. Billy qui a bien suivi les élucubrations pokéristiques de la donzelle aux doigts d'or sait qu'elle peut lui arracher sa blinde avec pas lourd et décide de défendre avec une paire de 6.
Un coin flip plus tard, et c'est la manipulatrice pro qui élimine notre G.O. et son chapeau à carreaux. Marqué pas de bol pour WP, c'est rien de le dire ....


Pendant ce temps, Mohand écume le cash game pour gagner sa place au main event et le bougre y arrive (il fera plus de 1900€ de bénéfice aux tables 1/2 sur le séjour !). Il s'installe à table 2 minutes avant la première pause avec le sourire d'un écolier gourmand oublié  dans un magasin de babelutes !

Batman, Fishou, Mehden, Mohand, Xavier, Hotmal, Pbat, Hanswawa sont donc en route pour un marathon qui les mènera, si tout va bien, jusqu'à l'aube (le tournoi a commencé à 18h). Je "couvre" l'event sur un forum WP absolument désert (tout les membres sont à la première étape du championnat live) jusque plus ou moins 1h du mat puis m'endors du sommeil du juste.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget