mercredi 23 juin 2010

L'équipe de France n'en avait rien à foot !

Je vais vous l'avouer tout de suite : je ne suis pas un vrai fan de foot ! Certes je m'emballe un peu quand le Standard de Liège (que je supporte depuis tout gosse, ce qui est en soi un exploit !) remporte un ou deux titres ou lorsque les diables rouges font trembler le Brésil (si si, on l'a fait !). Pour le reste, je m'intéresse de loin au championnat national et quasi pas du tout à la Ligue des Champions.
Toutefois, la Coupe du Monde a un goût particulier avec ses équipes atypiques et l'engouement de tous ces supporters qui caracolent dans nos rues avec leurs drapeaux nationaux et leurs tenues de supporter bigarrées.

Et puis il y a les Français, qui jouent avec tout sauf avec leur pieds : la tête de Zidane, la main de Henry, le coup de gueule d'Anelka, les bras (croisés) du groupe, la queue de Riberi (oups !) et le cerveau quelque peu atypique de Domenech.

Au début, ça fait rire ! Ils sont un peu concons ces hexagonaux qui ridiculisent leur drapeau par leurs frasques délirantes. Tout le monde s'en mêle et on voit même une ministre qui fait une conférence de presse pour dire qu'elle a "grondé" les petits .... ça fait rire, au début .....

Seulement voilà, la morale de cette histoire, c'est sans doute qu'il n'y en a pas : on commence par donner un coup de boule à un mec qui nous insulte, on spolie l'équipe la plus fair play d'Europe en s'aidant de la main, on insulte l'entraîneur, on fait grève, on parle de traîtres, et on rentre à la maison parce qu'on a oublié l'essentiel : jouer au foot.

Dérive du football pognon ? Peut-être un peu. Ce qui est sûr c'est qu'on n'apprend pas aux jeunes footeux des académies le sens de la mesure, le fair play ou la gestion du stress (ou alors y en a qui séchaient les cours !). Pourtant, les stars africaines ou sud-américaines ne semblent pas touchées par cette folie "à la française".

Là ou le reste du monde nous donne une leçon d'identité et d'amour de leur pays, nombre d'européens se la jouent "nouvelle star" ou "koh lanta" en oubliant au passage que la Coupe du Monde, c'est ce qui se fait de mieux question football !

Mais de ça, les joueurs français n'en avaient visiblement rien à foot.

1 commentaire:

  1. Et que dire du refus de Domenech de serrer la main de l'entraîneur sud-africain...

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget