mardi 17 août 2010

un goût d'inachevé

Je suis un joueur de poker chanceux !

Cette affirmation n'a rien à voir avec les statistiques ou probabilités qui me seraient favorables plus qu'à d'autres, rassurez-vous. Non, je suis un joueur nanti car j'ai la chance d'être entouré d'élèves et de potes avec qui je partage des moments de jeu. Merci à Skype et à Teamviewer de nous permettre de communautariser nos moments de loisirs !

Hier, j'ai suivi mon ami Squiddly696 dans un tournoi 30$ freezout (limité à 500 joueurs max) qu'il avait engagé sur pokerstars pour tromper l'ennui d'un pont de 15 août trop pluvieux.
Squiddly se fait aussi appeler PbatBass sur Wallonie poker, bien qu'il se prénomme en réalité Pascal.
Surnommé par un reporter de wam poker "le batteur de Metallica" pour son look plus proche de Prison Break que de La Petite Maison Dans La Prairie, Pascal peut faire peur si on le rencontre le soir dans une ruelle glauque. Il n'en est pas moins une crème d'homme, d'une humanité et d'une intelligence rare. De plus son humour et son sens de la formule rendent nos sessions audio très ... vivantes !

Bref, après une lutte acharnée, Pascal touche enfin le graal : une table finale ! Il faut dire qu'à l'instar de nombreux proches et de moi-même, notre rocker au coeur d'or, pourtant joueur gagnant depuis quelques années, passe par une période difficile où les itm sont peu juteux et ou les tables finales sont souvent loupées d'un cheveu.

Gérer une table finale est sans doute l'essence même du plaisir de tout joueur de poker. Le contrôle de soi, la technique, la stratégie sont essentiels et se glisser aux meilleures places est d'autant plus crucial que la denrée s'est faite rare !

L'adrénaline aidant, je pêcherai un peu par excès d'ingérence mais fort heureusement, je sais que mon ami prend et assume ses décisions. N'empêche ... je lui rappelle à plusieurs reprises que c'est son tournoi et qu'il ne doit pas forcément m'écouter.

Le plan stratégique se déroule comme prévu et, assez rapidement, le top 6 puis le top 4 sont acquis. Il reste alors un bon joueur et deux gros perdants quand arrive le coup qui me reste sur l'estomac :

Un des joueurs perdants ouvre et est collé par le deuxième. En petite blinde, le bon joueur squeeze léger pour 54000 jetons. Les tapis sont assez équilibrés, les blindes élevées et Pascal relève AJs. Sa stratégie à ce moment du tournoi est de changer brutalement de vitesse et de mettre la pression pour prendre beaucoup de petits pots avant que ses adversaires ne se rendent compte de l'élargissement de son éventail de mains.

Pascal envisage de coller le squeeze puis y renonce (je n'aime pas non plus). Folder AJs semble sur le moment assez weak et l'attaque venant du bon joueur, je signale à mon pote qu'il peut faire ce move avec des mains plutôt marginales comme avec de bonnes mains. Un instant, je m'inquiète de la relance un peu trop légère mais nous n'avons plus de time bank, il faut agir vite. Je vote pour un resteal à tapis, Squiddly approuve et envoie la sauce !

Vilain retourne AK et l'aventure se termine avec une bien belle 4e place, 1200$ et ... des regrets.

Car l'adrénaline revenue à un niveau normal, le piège semble évident et je m'aperçois que j'ai mal conseillé mon pote. Deux de mes élèves vont d'ailleurs relever la chose (avec beaucoup de tact et je les en remercie !) sur skype mais à ce moment, je suis encore trop dans le "jus" pour reconnaître la faute. A peine accepté-je du bout des lèvres l'idée qu'un fold n'eût pas été une erreur.

Aujourd'hui, je dois leur rendre justice car je crois, avec le recul, que cette main aurait dû être foldée. S'ils lisent ce billet, qu'ils sachent que mon égo aussi me pousse parfois à l'aveuglement et que je me soigne en écrivant des récits pleins d'humilité :o)

Quant à mon ami Pascal, je sais qu'il assumera pleinement cette décision et me dira qu'il aurait poussé ses jetons de toutes manière mais je crains cependant d'avoir influencé son jugement de façon trop intempestive et, même si finir quatrième est un bon résultat, j'ai malheureusement contribué à donner à cette performance un goût d'inachevé !

3 commentaires:

  1. Très classe, ce post.
    Et très classe ce blog, que je découvre avec beaucoup d'attention...

    RépondreSupprimer
  2. Je plussoie, c'est un vrai plaisir de côtoyer Pascal à une table.
    Quant à toi, faute avouée ...

    RépondreSupprimer
  3. Une session avec Pbat online ou live c'est tjr un régal.
    Respect pour ton mea culpa, peu de gens en sont capable ;-)

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget