jeudi 16 juin 2011

Prospère WSOP ... là boum !

Rhoooo le vilain jeu de mots !

En plus, pour le comprendre il faut avoir connu Maurice Chevalier, ce qui ne rajeunit pas le Djé !

Pourtant oui, les WSOP 2011 sont prospères alors même que nombre de médias nous promettaient une désaffection majeure suite à ce qu'on a appelé le Black Friday.

C'est que les ricains n'avaient plus accès à leur sous depuis que le FBI avait décidé de faire des misères à Pokerstars, Full Tilt et autres rooms.
Même Phil Ivey boycottait le festival dans un communiqué cinglant, réalisant là : (*biffer la mention inutile)
- 1. un coup médiatique pour sauver son image très détériorée par les agissement de son sponsor
- 2 un geste remarquable envers les joueurs de poker américains
- 3 un coup médiatique ET un geste remarquable

Et puis, surprise, les premiers événements se sont plutôt bien remplis. Et puis les records d'affluence ont commencé à être pulvérisés. Et puis .... tout le monde semble oublier les prédictions catastrophistes d'il y a un mois.

Analyse djéesque : puisque les joueurs américains, qui n'avaient pas accès à leur bankroll, sont venus quand même, et vu le succès du festival, je me dis que d'une part, les pros ne sont pas stupides et ne laissent pas TOUTE leur bankroll sur une room online, et d'autre part, je me dis que quelques semaines sans se faire plumer par les pros suffisent au joueur moyen pour se faire un ou deux events WSOP !

Donc là j'ai expliqué "prospère" ... maintenant le "là boum !"

C'est simple, ces WSOP ont confirmé si besoin était que le poker en live suit inexorablement la tendance du poker online, à savoir le culte du risque maximum et de la piqûre d'adrénaline toutes les trois minutes !

Il vous suffit de regarder la vitesse à laquelle les joueurs partent dans le rail. Un petit exemple, dans le 1500 NLHE, lors du day2, un joueur "bustait" toutes les cinq minutes en moyenne.

La tendance s'était déjà esquissée lors des Aussie Millions en janvier.

Au début était la technique, la prudence et la survie, ensuite est venu le temps de la terreur avec des joueurs capables de faire des 5bet avec pas lourd. Mais le temps des "moutons" est désormais révolu !
Aujourd'hui, personne ne croit plus personne et il n'est pas rare de voir des deepstack se transformer en boucherie dès le premier niveau de blindes.

Poker d'hommes, poker burné, poker loterie .... c'est le nivellement par le bas, suffit de payer et d'espérer que l'autre est en carnaval ! Et si ce n'est pas le cas, on a encore de la suckout equity !

Alors oui, là ... boum !

6 commentaires:

  1. Il est vachement bien le jeu de mot ;)

    RépondreSupprimer
  2. Euh... Je ne t'ai pas cru lors de la dernière manche BP ... et j'ai bien fait.
    Bien écrit, comme d'hab!

    RépondreSupprimer
  3. @stefal -> j'ai manqué de patience ^^ mais au moins mes jetons ont été bien utilisés !
    Content pour toi l'ami

    RépondreSupprimer
  4. Moi j'aime bien le pain d'épice !
    Sinon ne jamais croire un journaliste, dans quelque domaine que ce soit ;)

    RépondreSupprimer
  5. Oups j'ai compris le jeux de mot, ça veux dire que je ne suis plus aussi jeune que je le croyais ?
    Arf, et j'ai connu Maurice Chevalier, je crois que je suis définitivement perdu.

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget