mercredi 21 avril 2010

Classifier les joueurs

Lors de mes nombreuses discussions tournant autour du poker, j'entends souvent mes interlocuteurs me parler de leurs adversaires en les rangeant sous des appellations génériques.


Les catégories les plus connues sont les fish, les serrures, les calling stations, les maniaques. Certains anglophiles me parlent aussi de "nit" pour évoquer ceux qui ne risqueront un jeton qu'avec les as ou les rois, de "lagtards" qui relancent, sur-relancent et paient (et touchent parfois !) avec des mains aléatoires, etc ...

La notation classique du monde du poker est cependant bien moins poétique et reprend simplement trois attitudes : deux concernent le jeu preflop et la troisième vise l'action postflop.
Ces trois attitudes combinées forment une "identité" globale.

 La première d'entre elle est constituée du volume d'activité preflop du joueur. En fonction nombre de fois où il s'engagera volontairement sur le flop (pour les habitués des trackers, le VP$IP), on déduira un pourcentage qui nous dira dans quelle mesure il est "serré" ou "large" (tight et loose).
La deuxième notation concerne la fréquence des relances et sur-relances preflop du joueur : le pourcentage induit (PFR pour les intimes) déterminera dans quelle mesure il est passif ou agressif avant le flop.
La troisième notation concerne l'action postflop et compare les actions offensives (mises, relances, sur-relances) aux actions passives (check, call, fold) de façon a déduire un "facteur d'agressivité" postflop (AF pour les amis de pokertracker ou de Holdem Manager). Ce facteur indique donc dans quelle mesure notre joueur est passif ou agressif postflop.

Pour permettre aux joueurs de noter rapidement ces trois facteurs, ceux-ci ont pris l'habitude de noter les premières lettres de chaque notation :
- un TAA est un joueur serré (tight) preflop et agressif pre et postflop
- un LAP est un joueur large et agressif preflop mais devient agressif dès le flop (assez rare comme animal)
- un SLPP est semi-loose passif preflop et passif postflop
- etc ...

Et, me direz-vous, où sont les TAG et les LAG dont on parle partout ? Eh bien je vous répondrai qu'il s'agit d'une notation incomplète qui ne tient pas compte de l'attitude du joueur après le flop : le TAG est dunc un serré agressif preflop et sans doute que celui qui l'a surnommé comme ça n'a pas eu le courage d'aller l'affronter au flop pour savoir comment indiquer la troisième notation ^^

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget