vendredi 2 juillet 2010

Mes Sit'n go mettent le turbo ! Partie 2 : Victoires et déboires d'un apprenti

C'est donc décidé, je consacrerai désormais une bonne part de mon temps poker à "grinder" ces fameux sit'n go turbo avec comme objectif avoué de trouver une source de revenus pour pouvoir jouer les MTT (ma vraie passion) sans vraiment puiser dans ma bankroll.

Quelle bonne idée hein ! D'ailleurs, ça démarre plutôt bien puisque ma première centaine de tournois me permet de pointer à 10% de "return of investment". J'y ajoute d'ailleurs quelques steps (en super turbo aussi) et glane quelques tickets à 26 et à 75$ à coût réduit. Jusque là tout va bien !

Mon jeu est "intelligent" et s'adapte aux adversaires. J'essaie des petites relances quitte à lâcher le coup en cas de résistance, j'attaque vraiment peu la big blind depuis la small blind et je suis très agressif à la bulle .... J'ai bel et bien lu que ce n'était pas la bonne méthode et toutes mes sources m'indiquent que je ne joue pas un jeu optimal mais ... ça marche.

Je déchanterai dès le premier downswing !

La moitié de mon bénéfice (400$) sera engloutie lors d'une session où tout va de travers. J'ai alors l'impression que tout est contre moi, j'accuse le coup et je vais me coucher ce soir-là en me disant que la vie est vraiment injuste. Heureusement, le lendemain, je décide de réagir de façon un peu plus positive et je me replonge dans la théorie. Efpé m'a aussi analysé quelques tournois et j'accepte enfin l'évidence : je dois modifier mon jeu. Il me faudra une quinzaine de jours pour récupérer de ma perte mais je reviens enfin à mon point culminant. C'est à ce moment que je décide d'abandonner la limite des 5$. Je la mixais déjà avec des 10$, je la mixerai désormais avec des 20$. Ca se passe plutôt bien même si mes résultats stagnent quelque peu. Ma capacité à multitabler et l'achat de tableninja me permettent désormais de jouer 10 tables à la fois sans aucun stress.

Vient alors le deuxième downswing.

Là c'est plus grave. En deux jours, je passe d'un bénéfice de 760$ à une perte de 250$ ! J'avais déjà vécu des sessions brutales mais là, c'est carrément l'enfer ! Tout tourne à l'envers et malgré tous mes efforts pour rester  serein, je perdrai une partie de mon butin en état de tilt.
Après avoir envisagé sérieusement d'arrêter les frais, je décide (grâce notamment  au soutien de Efpé) d'augmenter encore mes compétences en multipliant mes entraînements sur sng wizard (améliorer mes décisions de push or fold) et en analysant systématiquement 10 parties jouées tous les jours.

La courbe descendante commence à s'aplanir puis remonte quelque peu mais il y a encore de gros soubresauts. Un petit up me permet de remonter à 450$ mais un down ramène à nouveau tout près de zéro ... C'est dur ! Je sens que mon jeu s'améliore sans cesse et pourtant, ça ne redécolle pas !

J'ai joué plus de 2200 parties (150h) depuis la mi-mai. Je suis propriétaire d'un ROI de 0,4% j'ai un statut iron sur full tilt (pour la deuxième fois de ma carrière) et participerai donc à un freeroll richement doté (500 joueurs, 40k$).

Tout ça pour ça me direz vous !


Mais si mon rêve d'alimenter ma bankroll est remis à plus tard, je vis une expérience très enrichissante, faite d'apprentissages intensifs, de moments très riches en adrénaline qui me permettent de mieux supporter les caprices de la sorcière, de joies et de déceptions qui s'enchaînent et qui, au final, me permettent de mieux vivre les réalités, parfois très dures, de tout joueur de poker.

Ma quête à présent consiste à devenir un vrai spécialiste de cette discipline. Et même si le chemin est encore long, je suis persuadé que cette spécialisation constituera un avantage non négligeable pour mes joutes futures.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget